UQAM - Université du Québec à Montréal
Livres anciens
UQAM  ›  Livres anciens  ›  Qui sommes-nous?
Qui sommes-nous?

Fondation du Groupe en 2004

Le Groupe de recherche multidisciplinaire de Montréal sur les livres anciens (XVe-XVIIIe siècles)1 fut créé à la suite du colloque-atelier de l’ACFAS (Association canadienne-française pour l’avancement des sciences) des 13 et 14 mai 2004 intitulé « Inventaire des imprimés anciens (XVe-XVIIe siècles) au Québec : travaux pour une histoire du livre, des collections et de la lecture ». Ce colloque a permis de confirmer que différentes bibliothèques québécoises possèdent une multitude de livres imprimés aux XVe, XVIe et XVIIe siècles fort précieux. Ces derniers pourraient être utiles à de nombreuses recherches universitaires. Malheureusement, ces richesses ne sont guère utilisées, leur connaissance étant souvent fragmentée et lacunaire malgré leur grande valeur.

C’est dans ce contexte qu’une équipe de recherche multidisciplinaire a été constituée sous la responsabilité de Brenda Dunn-Lardeau, professeure titulaire à l’UQAM et spécialiste de littérature du Moyen Âge et de la Renaissance. Cette équipe était composée, de prime abord, de Janick Auberger, historienne de l’Antiquité de l’UQAM, de Johanne Biron, responsable de la bibliothèque au Collège Jean-de Brébeuf à Montréal ainsi que de Richard Virr, conservateur aux Livres rares de l’Université McGill. William Kemp, chercheur associé à l’Université McGill, a collaboré à ces travaux ainsi que deux étudiantes des cycles supérieurs, Cybèle Laforge et Geneviève Proulx (maintenant, respectivement, professeure au Collège de Maisonneuve et attachée au Service de la Recherche et de la Création de l’UQAM).

Entre 2005 et 2007 se sont joints à l’équipe : Bernard Beugnot, professeur émérite de l’Université de Montréal, Lucia Manea, postdoctorante, Claire Le Brun-Gouanvic, latiniste et médiéviste ainsi que professeure à l’Université Concordia, Geneviève Mathieu, Karina Larsen, Roxanne Guévin et Marie-Ève Laurin, toutes quatre étudiantes aux études supérieures à l’UQAM. Le groupe a aussi été honoré de compter comme correspondants étrangers : Michel Casevitz (Paris) et Hilary Maddocks (Melbourne).

Travaux de 2005-2007

Ce projet d’équipe a poursuivi deux buts principaux à partir des années 2005-2007. Le premier a été d’œuvrer à l’élaboration d’un catalogue détaillé des livres des XVe et XVIe siècles conservés à l’Université du Québec à Montréal afin que les résultats de ces travaux puissent être versés dans les grands travaux de répertoires des livres anciens. Le second but a été de susciter des travaux de recherches sur les livres en grec, latin et français composant ce fonds qui touche plusieurs domaines, dont la littérature, l’histoire, l’histoire de l’art et les sciences religieuses. C’est dans cet esprit que fut donné à l’UQAM par Brenda Dunn-Lardeau, à l’automne 2004, le séminaire « Introduction à la lecture et à l’étude du livre ancien (XVe-XVIe s.) », réunissant plusieurs étudiants des cycles supérieurs. Ce séminaire fut l’occasion d’entendre plusieurs exposés de spécialistes du livre ancien, dont certains extraits vidéo sont proposés ici. En outre, une séance sur la reliure et les cartes géographiques eut lieu à la Bibliothèque Nationale du Québec sous la responsabilité des conservateurs Michel Brisebois  et Jean-François Palomino.

Premier résultat tangible de ce projet, une Journée d’études a été organisée par le Groupe de recherche à l’Université du Québec à Montréal le 2 décembre 2005. Cette journée d’études de huit communications ayant pour thème Le livre médiéval et humaniste dans les Collections de l’UQAM était accompagnée d’une exposition L’humanisme et les imprimeurs français au XVIe siècle, qui a rassemblé une vingtaine de livres.

Les textes provenant de Janick Auberger, Bernard Beugnot, Johanne Biron, Brenda Dunn-Lardeau, Eduard Frunzeanu, Michel Hébert, William Kemp, Cybèle Laforge, Lucia Manea, Geneviève Proulx et Richard Virr ont été publiés sous la direction de B. Dunn-Lardeau et J. Biron dans Le livre médiéval et humaniste dans les Collections de l’UQAM. Actes de la première Journée d’études sur les livres anciens, suivis du Catalogue de l’exposition « L’Humanisme et les imprimeurs français au XVIe siècle » par Figura, Centre de recherche sur le texte et l’imaginaire de l’UQAM en 2006.

Les travaux des années 2009-2013

Grâce à une subvention d’équipe du CRSH (2009-2012), les membres de l’équipe ont pu consacrer leurs efforts à l’élaboration du site web du Groupe, à la préparation d’un catalogue ainsi qu’à des études approfondies des manuscrits médiévaux et des imprimés des XVe et XVIe s. conservés dans les  Collections de l’UQAM. Les membres de l’équipe subventionnée étaient Brenda Dunn-Lardeau (chercheure principale), Janick Auberger et Claire Le Brun-Gouanvic (co-chercheures) et Richard Virr (collaborateur).

À l’occasion du 400e anniversaire de la fondation de la ville de Québec, et du 40e anniversaire de la fondation de l’UQAM, des membres du Groupe ont également organisé l’exposition Présence de Champlain dans les Collections de l’UQAM. Cette exposition s’est tenue à la Bibliothèque des livres rares de l’UQAM entre le 14 octobre 2008 et le 14 avril 2009. Plusieurs photos de l’exposition ainsi que les notices détaillées des ouvrages présentés se trouvent sur notre site, dont un exemplaire de 1613 des Voyages du célèbre explorateur.

Outre les travaux mentionnés, le Groupe a organisé en 2010 deux séances de communications sur les « Humanistes italiens et imprimés vénitiens dans les Collections de livres rares de l’UQAM » dans le cadre de la Conférence de la Renaissance Society of America qui s’est tenue à Venise du 8 au 10 avril 2010. Les conférenciers étaient : Janick Auberger, Johanne Biron, Jean-François Cottier, Brenda Dunn-Lardeau, Claire Le Brun-Gouanvic et Lucia Manea, et les séances ont été présidées par Brenda Hosington. L’ensemble de ces communications a donné naissance à la publication du recueil d’articles Humanistes italiens et imprimés de l’Italie de la Renaissance dans les Collections de l’UQAM dans la collection Figura.

Par ailleurs, les membres du Groupe ont aussi organisé, au cours du printemps 2010, une exposition à l’UQAM sur ses imprimés vénitiens ou d’humanistes italiens, qui tenait compte de leur présence dans les autres fonds montréalais. Une présentation de Janick Auberger, Claire Le Brun-Gouanvic et Brenda Dunn-Lardeau a également eu lieu lors de la dernière journée d'échanges scientifiques de l’AQÉI (Association québécoise de l'étude de l'imprimé) qui s’est tenue le 23 avril 2010 à la BAnQ, à Montréal, et qui portait sur « La collection de manuscrits et de livres des XVe et XVIe siècles à l'UQAM : travaux en cours ».

En mars 2011, quatre ouvrages ont été au programme de la Conférence de la Renaissance Society of America qui s’est tenue à Montréal. Présidée par Olga Duhl (Lafayette College), la séance a permis à Manuel Nicolaon (UQAM) de présenter un ouvrage de Lopez de Gomara (1588), tandis que Claire Le Brun-Gouanvic (Concordia University) s'est intéressée à Johann Wilhelm Stucki (1597), Claude La Charité (Université du Québec, Rimouski) aux Hieroglyphica de Valeriano (1586) et Janick Auberger (UQAM) à Joseph de Acosta (1596). De plus, le public a eu l’occasion de voir ces documents, ainsi que huit autres ouvrages, dans une exposition au commissariat assuré par J. Auberger portant sur le thème du voyage intitulée Heureux qui comme Ulysse... et présentée à la Bibliothèque des livres rares de l’UQAM entre le 15 mars et le 30 avril 2011.

En 2012, le groupe multidisciplinaire a, grâce à un partenariat signé entre l’Université du Québec à Montréal, l’Université McGill et BAnQ, organisé une exposition de livres de la Renaissance qui s’est tenue du 14 février 2012 au 27 janvier 2013. Sous le titre Le livre de la Renaissance à Montréal, cette exposition a fait découvrir au public montréalais de remarquables ouvrages qui avaient renouvelé les méthodes et les savoirs dans le monde occidental. Cette exposition a été accompagnée d’une série de conférences et de journées d’études, proposant autant des synthèses que des regards plus approfondis sur quelques documents les plus fascinants présentés à l’exposition.

Parmi les conférences, citons la conférence inaugurale de l’exposition de B. Dunn-Lardeau (1er mars 2012), celle de J. Auberger portant sur « L’histoire dans tous ses états dans les livres rares montréalais » (4 octobre 2012), ainsi que la conférence sur les livres d’Heures des XVe et XVIe siècles conservés à Montréal, par B. Dunn-Lardeau (6 décembre 2012).

Parallèlement à ces conférences, le groupe multidisciplinaire a organisé deux journées d'étude sur plusieurs Ouvrages phares de la Réforme et de la Contre-Réfome dans les collections montréalaises (13 et 14 avril 2012, BAnQ), dont on peut voir le programme complet à la page consacrée à cet événement. Ces rencontres scientifiques ont mis en valeur des ouvrages marquants de la première moitié du XVIe siècle, tant de tradition catholique que protestante, tout en soulignant l'importance des auteurs, imprimeurs et graveurs comme Érasme, Luther, Thomas a Kempis, Holbein et Robert Estienne, représentés par les ouvrages exposés. Les travaux de recherche présentés lors de ces journées d’études ont été publiés sous forme d’un recueil d’articles sous la direction de Brenda Dunn-Lardeau : Ouvrages phares de la Réforme et de la Contre-Réforme dans les Collections montréalaises, Québec, PUQ, 2014.

Des travaux des années 2009-2013, consacrées à l’étude du corpus manuscrit et imprimé ancien conservé à Montréal, ont résulté deux publications savantes : en 2012, la revue Memini a publié un dossier spécial consacré aux Manuscrits du Moyen Age et de l’Humanisme dans les Collections de l’UQAM et de Concordia, co-édité par Brenda Dunn-Lardeau et Janick Auberger. Enfin, le projet de recherche du groupe multidisciplinaire a été couronné par la publication, en 2013, du Catalogue des imprimés des XVe et XVIe s. dans les Collections de l’UQAM. Ce catalogue, richement illustré, offre une étude scientifique détaillée de quelque 66 titres de la collection uqamienne, révélant sa valeur littéraire, historique, philosophique et artistique. Sur notre site, on trouve une description détaillée du catalogue ainsi qu’une sélection des notices complètes de 5 ouvrages parmi les plus intéressants de la collection.

Les années 2014-2018 : les livres d’Heures conservés au Québec

Les livres d’Heures manuscrits et imprimés, déjà remarqués lors de l’exposition consacrée au livre de la Renaissance à Montréal, sont devenus le principal sujet de recherche pour le groupe multidisciplinaire dans les années 2014-2018. Une équipe renouvelée constituée de Brenda Dunn-Lardeau (chercheuse principale), des 3 collaborateurs Richard Virr (Conservateur en chef, Département des livres rares et collections spécialisées, McGill), Geneviève Samson (restauratrice principale, Bibliothèque et Archives Canada) et Ariane Bergeron-Foote (archiviste paléographe), d’une agente de recherche Helena Kogen (Département d’études littéraires, UQAM) s’est lancée dans un projet d’un catalogue raisonné des livres d’Heures conservés par les institutions publiques et patrimoniales du Québec avec la collaboration de Sarah Cameron-Pesant, Geneviève Bazinet, Debra Cashion Taylor, Anne Winston-Allen et plusieurs autres experts internationaux.

Les recherches entreprises par le groupe multidisciplinaire, soutenues par une subvention du CRSH (2014-2018), ont porté sur un corpus constitué de 24 livres d’Heures, dont 7 imprimés, et 50 pièces connexes (feuillets détachés provenant de livres d’Heures, mais également de bréviaires et autres livres de dévotion) regroupées en 30 ensembles. Ce corpus largement méconnu, dont certains éléments se trouvaient sur le sol québécois déjà au XVIIe siècle, se situe chronologiquement entre le XIIIe et le XVIe siècle et, géographiquement, entre la France, la Belgique, l’Italie et l’Allemagne actuelles. Les documents composant ce précieux patrimoine artistique et culturel sont actuellement conservés à l’Université McGill, au Musée des beaux-arts de Montréal, à la Bibliothèques des arts de l’UQAM, au Séminaire de Saint-Sulpice, aux Archives des jésuites du Canada, à l’Université Concordia ainsi qu’au Musée de la Civilisation de Québec.

Le livre d’Heures, livre de dévotion privée apparu dès le XIIIe siècle et devenu un véritable best-seller à la fin de l’époque médiévale et au XVIe siècle, suscite de plus en plus l’intérêt des chercheurs en histoire de l’art, histoire de la religion et, plus particulièrement, de la piété populaire, ainsi que de l’histoire du livre. Le corpus québécois permet également de s’interroger sur les pérégrinations de ces livres – ouvrages de dévotion pour les habitants de la Nouvelle France et, plus récemment, objets de collection pour leur valeur artistique ou encore témoins de l’histoire de notre civilisation. Le Groupe de recherche multidisciplinaire s’est proposé d’étudier ce corpus sous forme d’un catalogue raisonné et de le faire découvrir ensuite au public québécois par le biais d’une exposition au Musée des beaux-arts de Montréal. L’étude du corpus comportait plusieurs axes :

  • l’examen du contenu textuel avec l’attention particulière portée à l’identification des usages liturgiques régionaux et des textes particuliers, voire des prières inédites ;
  • la description du décor primaire et secondaire, incluant l’identification, dans la mesure du possible, des peintres, des ateliers, des cercles artistiques ainsi que des graveurs ;
  • l’analyse codicologique des exemplaires complets, manuscrits et imprimés, ainsi que l’étude détaillée des reliures ;
  • les recherches sur la provenance ancienne et moderne, l’identification des commanditaires et des possesseurs ainsi que des marques de personnalisation des livres d’Heures.

Le projet de recherche a donné lieu à des rencontres scientifiques. Ainsi, plusieurs membres du Groupe multidisciplinaire ont pu partager les premiers résultats de leur recherche lors de deux séances de communications dans le cadre du Congrès annuel de la Société canadienne d’études de la Renaissance (Ottawa, 1er juin 2015). Ces communications, ainsi que plusieurs autres études approfondies, ont été publiées dans un numéro spécial de la revue Renaissance and Reformation / Renaissance et Réforme : Enquêtes sur les livres d’Heures conservés au Québec, dir. Brenda-Dunn-Lardeau, Ren&Ref, 2016, Fall/Automne (vol. 39.4) publié en 2017. Cette publication réunit sept articles précédés par une introduction.

En 2017, les membres du groupe ont pu faire état de leurs travaux lors d’une Journée d’étude  organisée dans le cadre du 85e congrès de l’Acfas (9 mai 2017, Montréal, Université McGill) par Helena Kogen avec la collaboration de Brenda Dunn-Lardeau. En 2018, en lien avec l’exposition Resplendissantes enluminures, le groupe a présenté ses travaux au Musée des beaux-arts de Montréal, lors d’une journée d’étude scientifique organisée par Brenda Dunn-Lardeau et ouverte au grand public, proposant plusieurs angles d’analyses et de synthèses sur le corpus à l’étude.

Les travaux du groupe multidisciplinaire ont été couronnés par la publication du Catalogue raisonné des livres d’Heures conservés au Québec, dir. Brenda Dunn-Lardeau, Québec, PUQ, 2018. Richement illustré, ce catalogue rassemble les notices analytiques de la totalité du corpus connu des livres d’Heures conservés dans les institutions publiques au Québec. Ces notices offrent des informations détaillées organisées selon un protocole défini sur le contenu textuel, le décor, les reliures, la structure codicologique et la provenance des documents du corpus. Le catalogue est également muni de plusieurs index et d’une bibliographie détaillée. Voir la description détaillée du Catalogue raisonné suivie d’une sélection représentative des notices, incluant celles des deux livres d’Heures manuscrits conservés à la Bibliothèque des livres rares de l’UQAM.

Les recherches du groupe multidisciplinaire ont également contribué à la création de la base de données Horae (Département des livres rares et collections spécialisées, McGill) qui offre les numérisations intégrales de l’ensemble du corpus des livres d’Heures (livres complets et feuillets détachés) conservés dans ce dépôt. Cette base de données reprend des informations du Catalogue raisonné pour les descriptions des documents numérisés.

Les fruits de cette recherche d’envergure ont été proposés au grand public sous forme d’une exposition tenue au Musée des beaux-arts de Montréal : Resplendissantes enluminures – livres d’Heures du XIIIe au XVIe siècle dans les collections du Québec (4 septembre 2018 – 6 janvier 2019). Le Catalogue raisonné a servi de livre d’accompagnement à cette exposition et de source à la rédaction des cartels présentés en français et en anglais.

Exposition de 2019 pour le 50e anniversaire de la Fondation de l'UQAM

Brenda Dunn-Lardeau a été invitée par le Service des Bibliothèques de l’UQAM a être co-commissaire de l’exposition sur les collections fondatrices de l’UQAM, entre autres, les manuscrits et les imprimés des XVe et XVIe siècles, afin de souligner le 50e anniversaire de la Fondation de l’UQAM et l’inauguration des nouveaux locaux des Livres rares et collections spéciales de l’UQAM. Pour cette exposition inaugurale, elle travaillera de concert avec une équipe de la bibliothèque composée de Sylvie Alix, bibliothécaire responsable des livres rares et des collections spéciales, Andrée-Anne Cardinal, graphiste, et Nathalie Gagnon, responsable de la promotion.

Architecture du site web

Le présent site Web présente les activités scientifiques du Groupe de recherche multidisciplinaire de Montréal sur le livre ancien. Il contient :

De plus, ce site Web s’inscrit dans une volonté de diffusion plus large des richesses de la collection de livres anciens de l’UQAM, qui contient nombre d’ouvrages fort précieux, dont une centaine d’ouvrages des XVe et XVIe siècles et plusieurs centaines d’autres de l’Ancien Régime. Le site propose ainsi non seulement une série de listes détaillées consacrées aux livres manuscrits conservés à l’UQAM et aux imprimés du XVIe siècle, mais aussi des listes de titres courts, ceux-là, énumérant les ouvrages des XVIIe et XVIIIe siècles, de même que quelques facsimilés.

Remerciements pour la construction du site Web

Deux subventions (2004 et 2005) du CIFITIC (Centre d'initiative facultaire sur l'intégration des technologies de l'information et de la communication) de la Faculté des lettres, langues et communications de l'Université du Québec ont permis d'assumer les coûts de construction du site, y compris des prises de photos et des captations vidéo.

En outre, des photos numérisées du manuscrit du XVe siècle, - le Livre d’Heures de Pellegrin de Remicourt-, ainsi que des livres imprimés du XVIe siècle, ont été prises par Monsieur Gilles Saint-Pierre et sont reproduites avec l’aimable autorisation de Madame Patricia Black, directrice de la Bibliothèque des Arts et de Monsieur Gilles Janson, ancien responsable de la Section des Livres rares de l’UQAM. Le service de l’Audio-visuel de l’UQAM, a également collaboré à la préparation de la section du site web portant sur l’exposition « Présence de Champlain dans les Collections de l’UQAM ». Qu’ils en soient ici remerciés. Quant aux listes (titres courts) des imprimés anciens des XVIIe et XVIIIe siècles ainsi que les fac-similés figurant sur notre site, celles-ci proviennent des listes fournies par Réal Rodrigue, bibliothécaire à l’UQAM, auquel nous sommes redevables. Elles sont là à titre indicatif afin de montrer la richesse de ce fond ancien. La liste des manuscrits et imprimés des XVe et XVIe siècles a été entièrement revue par Helena Kogen à partir du Catalogue des imprimés (PUQ, 2013) et du Catalogue raisonné des livres d’Heures conservés au Québec (PUQ, 2018).

Enfin, pour leur appui indéfectible à ce projet dès ses débuts, nous tenons vivement à remercier Madame Diane Polnicky, ancienne directrice générale du Service des bibliothèques de l’UQAM, ainsi que Madame Lucie Gardner, qui lui a succédé à ce poste.

Au cours de 2018, une mise à jour du site a été entreprise. Nous remercions les membres du Service de l’Audio-visuel de l’UQAM, dirigé par Jean-François Tremblay, d’avoir autorisé la réalisation technique de ce projet, sous la responsabilité de Pierre-Gilles Lavallée, chargé de projets technologiques, ainsi que l’équipe de soutien Web pour son concours efficace à cette mise à jour. En particulier, nous savons gré à Mohamed Beroual et René Lê Minh Cuong de ce Service pour leur diligence et leur patience ainsi qu’à Helena Kogen, agente de recherche du projet sur les livres d’Heures, pour sa collaboration à la mise à jour des contenus grâce au soutien financier du CRSH.

1 Pour plus d’informations sur le Groupe de recherche multidisciplinaire de Montréal sur les livres anciens (XVe-XVIIIe siècles), voir l’article paru dans Nouvelles du livre ancien, no 115, automne 2004, p. 6-7

 

UQAM - Université du Québec à Montréal  ›  Mise à jour : 9 février 2011